Interview des membres de Tennis Trotteur

interview tennis trotteur marketing sportif

Comme chaque semaine, Coté Vestiaire vous propose l’interview d’un des très nombreux acteurs du sport. Pendant deux semaines, nous allons mettre le tennis à l’honneur à l’occasion de la quinzaine de Roland Garros. Nous vous proposerons les interviews  de blogueurs experts dans le tennis. Aujourd’hui nous vous proposons l’interview des membres du site  http://tennistrotteur.com/.

 Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Charlotte: pour faire court, je suis une journaliste de 26 ans, globe trotteuse à mes heures perdues (d’où le nom de mon blog) et passionnée par le tennis depuis ma plus tendre enfance.

Adeline: 25 ans toutes mes dents. Après plusieurs années passées à travailler dans le monde scientifique, je me suis reconvertie dans la blogosphère tennis. Logique non ?

interview tennis trotteur marketing sportifEst-ce que vous vous souvenez de votre premier match de tennis ? Si oui, pouvez-vous nous le raconter ?

Charlotte: je ne me souviens pas de mon premier match en tant que joueuse mais il y en a bien un qui m’a marquée. C’était en 2003, autrement dit l’année de la canicule. Je jouais sur terre battue aux alentours de midi et j’ai été prise de vertiges à plusieurs reprises. J’ai quand même fini par gagner la partie. Malheureusement, la journée n’était pas terminée pour moi puisque j’ai dû jouer un autre match à 16h… Que j’ai cette fois-ci perdu. Dure journée.

Adeline: Mon premier match en tant que joueuse, je ne pourrais pas vraiment vous en parler, je n’ai jamais vraiment pu me mettre au tennis à cause d’un problème au genou. En tant que spectatrice, c’était à Roland Garros en 2002 pour la finale Ferrero-Costa. À l’époque Juan Carlos Ferrero était l’avenir du tennis espagnol et mondial et je m’étais pris d’affection pour sa personnalité. Je me souviens plus de ses problèmes d’abdominaux que du match en lui-même à vrai dire. J’aurais tellement aimé qu’il gagne cette année-là.

Si vous deviez caractériser le tennis en deux mots, ce seraient lesquels ?

Charlotte: travail et persévérance

Adeline: dépassement de soi (ça compte pour un mot pas vrai?) et sacrifice

Selon vous, qu’est ce qui fait la force du tennis?

Adeline: la vraie force du tennis c’est qu’il rassemble tout le monde de 7 à 77 ans comme dirait la formule. C’est vraiment incroyable de voir des personnes d’un certain âge encourager des joueurs comme le feraient de jeunes enfants. Dans un stade, il n’y a plus de barrières sociales. Peu importe d’où l’on vient et ce que l’on fait, nous sommes tous passionnés.

Charlotte: Rien à ajouter. Elle a tout dit…

Vous avez un tournoi préféré ?

interview tennis trotteur marketing sportifAdeline: Monte Carlo sans hésitation. Le cadre est juste irréel. Sinon Roland Garros pour son histoire (j’espère que le tournoi réussira à s’agrandir, ce serait vraiment dommage qu’il soit relayé au rang de pire grand chelem). On a  vraiment de la chance d’avoir de beaux tournois en France.

Charlotte: c’est une question difficile. Comme Adeline, je dirais Roland Garros qui est pour moi le temple du tennis mais j’aime également beaucoup le tournoi de Valencia et celui de Madrid. Expliquer pour quelles raisons est compliqué. Il y en a tant. Mais l’une d’entre elles, c’est que je suis une grande amoureuse de l’Espagne ce qui rend mon jugement peut être un peu subjectif.

Si vous deviez choisir un joueur emblématique de ce sport, vous citeriez qui et pourquoi ?

Charlotte: je dirais André Agassi pour son parcours. Il n’avait pas envie de jouer au tennis et sous la  pression de son père, il a tout fait pour arriver au plus haut niveau malgré sa haine pour ce sport.

Adeline: Je pense que ce ne sera un secret pour personne: Rafael Nadal. On pourra bien dire ce que l’on veut, aucun joueur dans l’histoire du tennis n’a montré une force de caractère et de volonté comme lui le fait. Il démontre tous les jours que l’on peut réussir à force de travail, d’abnégation et de sacrifices. Je trouve que c’est un beau message pour la jeunesse.

Vous soutenez un joueur en particulier ?

Charlotte: La première fois que j’ai réellement suivi la carrière d’un joueur, c’était en 2000 avec Juan Carlos Ferrero. Mais depuis 10 ans maintenant, mon joueur préféré est Fernando Verdasco. Je sais, vous vous demandez pourquoi? Pour moi, c’est l’un des meilleurs jeux du circuit. Il sait faire tous les coups et il sait bien les faire. Le seul problème, et pas des moindres, c’est son mental.

interview tennis trotteur marketing sportifAdeline: Encore Nadal. J’ai commencé à suivre sa carrière en 2003. Il a beaucoup fait évoluer son jeu depuis ses débuts, tout en réussissant à se réinventer après chaque coup dur de sa carrière. Je suis convaincue qu’il peut ravir le titre de meilleur joueur de l’histoire à Roger Federer. Je suis donc carrément pro Nadal mais je respecte tous les joueurs. C’est d’ailleurs dommage de voir des personnalités radicales chez les fans. La personne qui déteste un joueur simplement pour le détester n’a rien compris à l’esprit de base du sport. Mais ça, c’est un autre sujet…

Vous tenez un blog dédié à ce sport (http://tennistrotteur.com/); vous pouvez nous en parler ?

Charlotte: J’adore écrire et je suis passionnée de tennis. J’ai donc décidé de lier les deux univers par un blog. Mon intention était de partager ma vision du tennis avec des articles originaux qui ne traitaient pas toujours de ce que l’on a l’habitude de lire.

Adeline : J’ai rejoint Charlotte quelques mois après l’ouverture du blog. C’est une belle aventure. Nous avons la chance de pouvoir nous rendre sur plusieurs tournois toute l’année et de faire partager nos expériences via nos articles. Je pense que c’est ce que les gens apprécient sur le blog. Nous avons de plus en plus de lecteurs, ça nous fait vraiment plaisir.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de tennis ? Un match de légende en particulier ?

interview tennis trotteur marketing sportifCharlotte: Le match qui restera à jamais gravé dans ma mémoire c’est sans aucun doute la demi-finale de Roland Garros en 2000 entre Ferrero – Kuerten. Guga, le chouchou du public contre un petit jeune de 20 ans qui sortait de nulle part. Le match est allé en cinq sets et j’ai bien cru que l’Espagnol allait créer l’exploit mais finalement, l’expérience de son adversaire a eu raison de lui. Mais peu importe le résultat. Ce match restera dans les annales de RG (Roland Garros). Je pense être passée par toutes les émotions ….

Adeline : On va dire que j’aime placer du Nadal partout mais la finale de Wimbledon 2008, et de loin. Ce jour-là, Nadal a vraiment pris une autre dimension, il est devenu un joueur tout terrain à part entière. J’étais en apnée sur chaque point, il faisait quasiment nuit noire quand le match s’est terminé, c’était épique.

Toute l’équipe de côté vestiaire vous remercie et à bientôt au stade ou ailleurs! N’hésitez pas à venir visiter votre blog (http://cotevestiaire.wordpress.com), à liker notre page Facebook et à nous suivre sur twitter @CoteVestiaire

About these ads

Publié le 30/05/2013, dans Rencontres, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 38 autres abonnés

%d bloggers like this: