Interview d’un passionné de Tennis, blogueur pour Une Saison de Tennis

tennis passion blog

Comme chaque jeudi, la parole est donnée à des supporters de tout horizon. Cette semaine, Coté Vestiaire  vous propose de découvrir l’interview d’un pasionné de Tennis blogueur pour http://unesaisondetennis.blogspot.ca/.

Pouvez-vous vous présenter ?

Gaspar Lafontaine, 38 ans, journaliste, vivant à Montréal et amoureux de la petite balle jaune (joueur classé 4 pour le Québec ou 15/2 pour la France).

Depuis combien de temps suivez-vous le tennis ?

J’ai toujours suivi le tennis en dilettante, présent devant mon poste seulement pour les grands rendez-vous. Mon attachement pour ce sport a été marqué par périodes : j’ai aimé par exemple l’anomalie que représentait Edberg dans le tennis suédois des années 80 ; le toucher de Miloslav « le chat » Mecir m’a fasciné ; j’ai été enfin attentif à la domination de Pete Sampras dans les années 90, puis ai sensiblement décroché lorsqu’il a pris sa retraite – Hewitt et Roddick au début des années 2000 ne me passionnaient pas outre mesure.

Je me suis intéressé à nouveau à ce sport à partir de 2005 avec la finale des Masters opposant David Nalbandian à Roger Federer. J’avais décidé de suivre ce match en espérant que l’Argentin accrocherait enfin un titre important à son palmarès. J’ai surtout découvert ce jour-là le Suisse que je méconnaissais. Je savais qu’il était numéro 1 mondial, qu’il avait glané quelques titres du Grand Chelem, que Gasquet l’avait battu à Monte-Carlo cette année-là, mais je ne connaissais pas vraiment son jeu. Cette finale des Masters a été la grosse révélation et, depuis, je suis le circuit avec assiduité,  des quatre GC en passant par les neuf Masters 1000.

tennis passion blogEst-ce que vous vous souvenez de votre premier match en tant que spectateur ?

J’ai un souvenir très précis de la finale de Roland Garros en 1984,  j’avais neuf ans. Je me souviens du cavalier seul de McEnroe pendant les deux premiers sets puis la lente et laborieuse remontée de Lendl. C’est surtout la déception de l’Américain qui m’a marqué. Il avait refusé, dans un premier temps, de se présenter à la remise des prix, écoeuré par cette défaite.

Le tennis un sport tactique

Si vous deviez qualifier le tennis en deux mots, lesquels choisiriez vous?

Complexe et imprévisible. Complexe parce que ce sport requiert de la technique, du physique, du mental et de la tactique. Imprévisible car il réserve toujours des surprises, en dépit de l’outrageuse domination du Big Four ces dernières années. Au moment où je réponds à cette question, Federer vient de se faire éliminer de Wimbledon par Stakhovksy au deuxième tour (!).

tennis passion blogSelon vous, qu’est-ce qui fait la force du tennis ?

La richesse de son histoire qui parvient à traverser les décennies sans perdre son intérêt. Même si l’on n’est pas amateur forcené de ce sport, tout le monde connaît les noms de René Lacoste, Roy Emmerson, Rod Laver, Jimmy Connors, Andre Agassi et plus récemment Rafael Nadal.

Le jeu est fascinant parce que difficile à maîtriser, les rivalités insufflent une dramaturgie efficace pour passionner les foules (Borg/McEnroe, Sampras/Agassi, Federer/Nadal) et les institutions sont parvenues à vendre l’image d’un sport élégant aux valeurs exemplaires. A titre d’exemple, le match-marathon entre Nicolas Mahut et John Isner a forcé l’admiration de tous, même de ceux qui ne regardent jamais un match de tennis.

Comment voyez-vous évoluer le tennis dans le futur ?

tennis passion blogJe suis un fervent détracteur de l’uniformisation des surfaces. Je trouve vraiment dommage que les responsables tendent à ralentir le jeu à la faveur du spectacle mais surtout à réduire les spécificités de ce sport : la technicité du gazon, la lenteur de la terre battue, la rapidité du ciment. Aujourd’hui, les serveurs-volleyeurs sont une espèce en voie de disparition.

Auparavant, la chaleur de l’Open d’Australie était un facteur déterminant, capable de vous faire perdre un match si vous n’étiez pas bien préparé physiquement. Aujourd’hui, au-dessus d’une certaine température, interdiction de jouer. Le jeu y a perdu un peu de son charme, à mon sens, et j’ai peur que la tendance inverse ne soit pas à l’ordre du jour.

Sur le plan des personnes, la relève semble d’ores et déjà assurée avec des joueurs comme Dimitrov, Tomic, Klizan et Berankis. Ma vraie inquiétude pour ce sport concerne le dopage ou les paris sur les matchs truqués. Je redoute un énorme scandale, à l’image de celui d’Armstrong dans le cyclisme, qui vienne entacher ce sport pour de longues années. Le passeport biologique devrait mis en place, attendons de voir ses premiers résultats.

Avez-vous un tournoi préféré ?

Pas vraiment : j’apprécie autant la classe impériale de Wimbledon que le joyeux bordel de l’US Open. Madrid devient peut-être le plus désagréable à regarder en raison du chauvinisme crétin de son public. Siffler Djokovic à la Casa Majica parce qu’il avait battu Nadal à Monte-Carlo est tout simplement inadmissible. Encore pire que le public français de Roland Garros.

tennis passion blogSi vous deviez choisir un joueur emblématique ?

Sans hésiter, Roger Federer qui est l’ambassadeur parfait qu’un sport puisse rêver. La classe à l’état pure sur un terrain, aérien, sans effort, d’une fluidité parfaite. Tout ce qu’il fait semble d’une simplicité enfantine mais est totalement impossible à reproduire. Il donne envie de jouer au tennis, ce qui est une qualité rare.

Ma passion pour le Tennis

Comment vivez-vous votre passion ?

Généralement, je suis tous les GC à partir des quarts de finale – à l’exception de quelques affiches alléchantes dans les premiers tours. Pour les Masters 1000, c’est à partir des demi-finales. En tant que fan, Federer me fascine mais je suis plus à la recherche du beau jeu que d’une victoire assurée du Suisse. Enfin, je joue évidemment lorsque mon dos me fiche la paix.

Vous avez un blog http://unesaisondetennis.blogspot.ca/ pouvez-vous nous en parler?

tennis passion blogL’argument n’est pas très original, mais je pense sincèrement que le tennis vit son âge d’or avec la rivalité Federer-Nadal qui a engendré par la suite la création du Big Four avec Djokovic et Murray. Je souhaitais tout simplement participer à cette période bénie pour les amateurs de tennis. Le blog n’est qu’un moyen parmi tant d’autres d’échanger, de discuter, de débattre sur ce sport qui animent tant de passions.

Un match de légende ?

Le Federer vs Nadal de Wimbledon 2008 reste un grand moment de ce sport, un bouleversement de l’ordre établi qui a redessiné leur rivalité. Suspense, coups de génie, interruptions de la pluie, balles de match sauvées, tout y était dans ce match. Dans la même veine, le Djokovic vs Nadal de l’Open d’Australie 2012 était aussi très intense.

Vous soutenez d’autres équipes dans d’autres sports ?

Les séries de Hockey, les playoffs de la NBA, la finale de la Ligue des Champions et les Coupes de Monde de Football et Rubgy. Un peu de tout en fonction de l’intérêt de la compétition.

Merci d’avoir répondu à nos questions à bientôt!

Publié le 04/07/2013, dans Rencontres, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 commentaire.

  1. Interview très sympa avec de bonnes questions et de bonnes réponses !!

    N’hésite pas à venir sur mon blog : http://petitchelem.wordpress.com
    Twitter : http://twitter.com/Petit_Chelem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 39 autres abonnés

%d bloggers like this: