Interview: Paroles d’un supporter de l’AS Monaco

Comme chaque jeudi, Coté Vestiaire vous propose l’interview d’un des très nombreux acteurs du sport. Cette semaine, nous avons donné la parole à un supporter de l’AS Monaco, de quoi faire mentir ceux qui disent que le club de la principauté n’a aucun fan…

MONACO LOGO ASMFC

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis un supporter de l’AS Monaco FC et professionnellement je gère une société spécialisée dans les cadeaux de fin d’années, j’ai beaucoup de passion comme l’art (sculpture, peinture..), le cinéma, la musique et l’informatique.

Est-ce que vous vous souvenez de votre premier match ? Si oui, pouvez-vous nous le raconter ?

A vrai dire mon premier match en stade n’était pas de l’AS Monaco, mais à l’Abbé Deschamps, entre l’AJ Auxerre et Sedan. Mon frère étant à l’époque un grand supporter de l’AJA, nous y passions quelques fois pour y voir un match.

Depuis combien de temps suivez-vous l’ASM ?

Depuis 17 ans, ces grands joueurs, ce beau maillot m’ont attrapé et je ne les lâche plus. Je crois que je demanderai à ce que mon cercueil soit rouge et blanc.

Stade Louis 2 ASMFC

De l’argent dans le Football, et alors?

En deux mots comment définiriez-vous le Football ?

Très globalement comme le sport le plus populaire en Europe, un sport basé sur le collectif mais dans lequel l’individualisme possède une grande importance.

Selon vous, qu’est ce qui fait la force du Football ?

L’union, le partage d’être entre passionnés, le spectacle qui nous est offert sur le rectangle vert. Aucun autre sport ne peut donner autant d’engouement que le Football. Pour preuve je cite la finale gagnée en 98 où toute la France était unie, sans discrimination raciale ou sexuelle, tout le monde chantait, faisait la fête main dans la main. C’est ça la force du football.

Comment voyez-vous le foot dans 10 ans ?

Difficile à dire, j’espère qu’il restera un mélange du foot actuel et d’hier. Je pense que le football sera un domaine vraiment mondial, les USA auront complètement développé ce sport, les pays du Golfe également. Je pense que l’argent sera davantage dans le football. De plus en plus de magnats investiront etc etc..

L’évolution de votre sport vous fait-elle peur ? Pourquoi ?

A vrai dire non, beaucoup d’anciens ont une forme de dégoût du foot moderne mais je pense qu’avant tout ils sont dégoûtés plus généralement de la société.
En 40 ans, tout à changé. Pour nous il n’y aura pas tant de changements, le foot est un sport que tout le monde peut pratiquer, un sport où il y a également énormément d’argent, mais c’est le jeu. Pourquoi aurait-on à critiquer une équipe avec énormément de moyens si elle propose un joli spectacle ? Car oui, le football est avant tout un spectacle.

Votre passion pour l’ASMFC

Qu’est-ce que le club de Monaco a de plus que les autres ? 

Malgré ce que beaucoup peuvent penser, c’est un club familial, un club avec de nombreux supporters basés aux 4 coins de la France et même à l’étranger. Sur notre page twitter, nous avons beaucoup de fans de l’ASM des USA, du Mexique, d’Argentine ou d’Asie. Monaco a également ce très joli palmarès, ces réussites européennes que personne n’a oublié. Monaco possède l’un des meilleurs centres de formation d’Europe. Il n’y a qu’à voir le nombre de grands joueurs formés à Monaco ou Post-Formés sur le rocher, c’est incroyable ! Ce qui brille le plus à Monaco, ce sont les yeux de ses supporters.

Comment définiriez-vous l’état d’esprit de votre club ?

Giuly ASMFCFamilial, conquérant et très ambitieux. Très familial car le club a été toujours aux petits soin avec ses supporters, pendant un temps avec l’arrivée de notre président actuel, cela commençait à changer mais avec le recrutement de Monsieur Campora, tout montre que l’esprit familial de l’ASM est encore là et le restera.
Conquérant car bien sûr nous sommes un grand club français, que cela ne plaise ou non, nous avons l’un des plus jolis palmarès français et nous avons grandement contribué à positionner le drapeau français tout en haut de l’Europe.. ce que beaucoup semblent oublier.
Pour finir, nous sommes très ambitieux car après avoir connu des moments critiques avec la peur d’un dépôt de bilan il y a encore quelques mois, l’arrivée de Monsieur Rybolovlev a amené un vent de fraîcheur, et beaucoup d’entrain et d’envie.

Êtes-vous satisfait de l’image de votre club ? Si non, qu’améliorerez-vous?

J’aime mon club, j’aime son image et j’aime chaque personne qui l’aime ou apprendra à l’aimer. Nous avons de dirigeants très compétents, un entraîneur qui mène à bien les objectifs donnés avec un effectif basé sur des recrues et de joueurs formés à l’ASM. Nous avons une identité, et nous la gardons. Nous avons de quoi en être fier.

Votre vie de supporter

Selon vous, qu’est-ce qu’un vrai supporter ?

Tout simplement la personne qui va vibrer, trembler, pleurer de joie comme de tristesse pour ses couleurs, la personne qui ne va pas changer de club dès que la situation n’est plus aussi jolie qu’autrefois. Etre supporter d’un club s’est donner son cœur pour la vie à celui-ci.
Si celui-ci gagne, il sera heureux, si celui-ci vit des moments difficiles, il sera malheureux. Supporter un club c’est l’aimer, c’est une histoire d’amour.

Quel est le produit dérivé de l’ASM le plus insolite que vous ayez acheté ?

Je ne dirais pas insolite mais plutôt celui que je garderais toujours auprès de moi. C’est un coffret de l’épopée en Champion’s League 2003/2004 réalisée pour Fight Aids Monaco pour lesquels des fonds étaient donnés. Retrouver, se remémorer de si grands moments, qui plus est avec la voix de Monsieur Thierry Roland, c’est quelque chose de Collector, de grandiose.

Racontez-nous un jour de match type ?

Je fais hélas assez peu de matchs, mais je contribue comme je peux avec ma page Twitter et Facebook au soutien de l’ASM FC, mais lorsque j’ai le plaisir d’y assister, réveil paisible, on choisit le maillot du jour, les écharpes, on part en petite famille, le stresse monte un petit peu, et après on fait la fête dans les tribunes.

Quel est votre plus beau souvenir de supporter ?

Compliqué de n’en dire qu’un… J’hésite entre le titre de 2000 et la victoire au Louis II 3-1 face au Real Madrid.
Je dirais quand même la victoire face au Real. J’en ai pleuré. Battre cette équipe, qui sur le papier était peut être encore plus impressionnante que le Barça d’aujourd’hui, c’était héroïque. Voir des gars comme Ludo Giuly pleurer de bonheur, j’en frissonne encore en l’écrivant aujourd’hui.

Quel est pour vous l’objet indispensable d’un vrai supporter ?

Sa voix. A Monaco on a tous le sang rouge et blanc, les couleurs sont dans notre cœur, la voix est primordiale, nous avons un magnifique public, certains se moquent peut être, mais les nôtres sont fidèles, nous venons de connaître des moments tellement ignobles que nous pouvons maintenant avoir la fierté de dire que le peuple monégasque est fidèle, amoureux de son équipe quoi qu’il en soit. Nous n’avons pas un public de 2 ans d’âge.

Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions! Pour tous les fans monégasques, sachez que vous pouvez suivre notre supporter et toute l’actualité de l’ASMFC sur Twitter.

Advertisements

À propos de Anthony

Love sport, technology and marketing

Publié le 07/03/2013, dans Rencontres. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :