Rencontre avec Jano RESSEGUIE, la voix de RMC Sport

Photo Jano ResseguieAujourd’hui, CoteVestiaire vous offre l’interview de Jano RESSEGUIE, le célèbre journaliste de RMC Sport.

Jano RESSEGUIE, présentez-vous en quelques mots.

Je suis natif de Montauban et je le revendique ! J’ai commencé la radio à l’époque des radios libres dans une station locale qui s’appelait Radio Ingres (du nom du peintre montalbanais) puis Bas Quercy Radio, quelques piges à Sud Radio et à RMC depuis 1987 où j’ai presque tout connu ! Du reportage IG en région aux sports et plus précisément le football depuis 1998.  J’ai eu envie de faire ce métier en écoutant Radio Monte Carlo à l’époque du parcours des verts et de Bastia en coupe d’Europe sur les GO au fond de mon lit de gamin ! J’ai eu la chance de rencontrer trois personnes importantes dans ma carrière. Trois journalistes qui m’ont donné ma chance et je suis obligé de les citer : Georges Bury (AFP), Jean-Yves Gros (RMC Toulouse) et Didier Beaune (RMC Sports).

Pouvez-vous nous parler plus en détails de votre métier ?

J’ai la chance de pouvoir commenter des matches à la radio, de faire des reportages et depuis 5 ans des directs à BFM TV. Je vis au quotidien de cette passion et c’est un véritable privilège. J’attache énormément d’importance aux contacts avec les gens qui nous écoutent ou qui nous regardent parce que c’est pour eux que l’on relate ce que l’on voit.

Vous avez commenté des centaines de matchs, quel est votre plus beau souvenir ?

Il y en a plusieurs ! La finale de l’Euro 2000 aux côtés de mon mentor Didier Beaune. Un excellent souvenir avec le Monaco – Real Madrid de la LDC en 2004. La finale de la CDM 2006 malgré la défaite et le coup de tête de Zidane et tout récemment le fameux 7 – 1 des allemands aux brésiliens en ½ finale de la CDM.

Et le pire ?

Même si ce n’est pas un souvenir très réjouissant pour le football français : La grève de Knysna que nous avons raconté en direct à RMC et à BFM pendant plus de 45 minutes ! Un moment très particulier d’un point de vue professionnel. Le fait de dire, j’y étais de jour-là !

Vous étiez dernièrement au Brésil pour la Coupe du Monde. Qu’avez-vous pensé de cette édition ?

Une épreuve tournée vers l’offensive avec beaucoup de buts marqués durant la première phase qui a été gâchée par de nombreuses blessures et des joueurs qui sont arrivés fatigués voire même usés au Brésil.

Quelles ont été les bonnes et les mauvaises surprises ?

La Colombie sans Falcao mais avec un excellent James et le Costa Rica que l’on attendait pas du tout à ce niveau de la compétition. L’affront reçu par le Brésil en ½, certe sans Neymar et T. Silva mais cette équipe a prouvé qu’elle était la plus faible de toute l’histoire du football brésilien. C’est pour moi la plus grosse désillusion de cette coupe du Monde.

Qu’avez-vous pensé du parcours de l’Equipe de France ?

J’ai bien aimé le parcours des bleus. Je pense que contre l’Allemagne en ¼ de finale il ne manque qu’un peu de réussite pour accrocher la prolongation. Je vais peut-être en faire sourire quelque uns en disant cela mais après 2008 et surtout 2010, j’ai apprécié ce que Deschamps a su faire avec ce groupe. Pas de grands talents ou de valeur internationale à part Benzema mais un beau collectif.

Qui Didier Deschamps doit conserver ou mettre de côté en vue de l’EURO 2016 ?

Les 28 sur 30 seront compétitifs pour l’Euro. Je compte Ribery mais plus Landreau (retraité) et Evra qui se posera la question de sa fin de carrière internationale. Et à cela, Didier Deschamps pourra ajouter plusieurs joueurs durant les deux ans à venir et les 20 matchs amicaux qui seront au programme.

On a beaucoup parlé de la « Communication » de la FFF pour redonner une belle image à cette Equipe de France. Avez-vous ressenti un changement en tant que journaliste ? Pensez-vous que tous les joueurs sont sincères dans cette démarche ?

Le joueur de foot a tendance à faire ce qu’on lui demande et pas qu’en équipe nationale. Donc parler de communication ou de marketing c’est une ineptie totale ! Il fallait redorer l’image des bleus et penser aux supporteurs comme cela a été fait au Brésil. Après, j’ai vu des joueurs qui étaient content d’être ensemble durant la préparation et le tournoi. Ils ont occupé énormément les réseaux sociaux et surtout twitter pour faire partager leur quotidien. Personnellement, cela ne me dérange pas. Et qu’on ne compare pas avec un autre pays ou une autre sélection parce que la culture n’est pas la même.

En revanche, j’ai un petit reproche à faire aux bleus. Ils ne se sont pas adapté à la culture brésilienne en limitant leur contact avec la population par quelques séances d’autographes à Ribeirao. Ils auraient dû s’ouvrir un peu plus mais c’est plus facile à dire qu’à faire ! Au départ de leur hôtel, ils ont par exemple zappés une centaine de personnes, des gamines et des gamins, des familles qui voulaient simplement dire au revoir à l’équipe de France.

Pour terminer, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Que la France entière se concentre sur l’organisation de l’Euro 2016 et qu’il soit festif. Cela fera du bien à tout le monde. Sans parler d’une victoire au bout de la compétition mais que nous soyons tous fiers d’organiser, de participer et de jouer ce championnat d’Europe en France.

Toute l’équipe de CotéVestiaire remercie Jano RESSEGUIE pour cette belle interview. On compte sur vous pour la partager et en faire profiter un maximum de personnes.

À propos de Anthony

Love sport, technology and marketing

Publié le 17/07/2014, dans Rencontres, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :