Interview de Stéphane TARDIVEL, Directeur Sponsoring, Partenariats, Événementiel d’Orange France

Stéphane TardivelAujourd’hui, Coté Vestiaire vous offre l’interview de Stéphane TARDIVEL, Directeur Sponsoring, Partenariats, Événementiel d’Orange France.

Stéphane TARDIVEL, présentez-vous en quelques mots 

Je suis le Directeur Sponsoring, Partenariats, Événementiel d’Orange France depuis 2008. Je suis notamment en charge de la définition et de l’activation de la stratégie de sponsoring, partenariats et événementiel.

Quelle est votre vision du sport tel qu’il est aujourd’hui ?

J’ai une vision plutôt bonne que ce soit au niveau de la pratique en amateur que lors des événements plus médiatisés. La dernière Coupe du Monde, les récents Championnats du Monde d’Athlétisme ou les Championnats d’Europe de Natation montrent l’intérêt du public pour les grands événements et sa capacité à fédérer.

Pensez-vous que le sport évolue dans le bon sens ?

Je pense que oui même s’il est vrai que lorsque l’on entend certains montants (transferts, sponsoring, droits TV) tout cela peut paraître démesuré mais cela prouve que le sport est un acteur important de l’économie en général.

Il faut cependant rester très vigilant sur les dérives que cela peut engendrer. A partir du moment où il y a de l’argent ou certains enjeux, cela attire les tricheurs. On l’a vu récemment sur les paris truqués ou sur des affaires de dopage. Fort heureusement il y a des instances pour contrôler tout cela mais il faut rester attentif.

Sur la pratique du sport en général les collectivités locales doivent continuer à investir dans de nouvelles infrastructures, encourager la pratique à l’école… Tout ne doit pas reposer sur les fédérations ou les sponsors.

Y a-t-il un sport que vous suivez plus qu’un autre ? Pourquoi ?  

Personnellement le football et le rugby. Depuis tout jeune, je soutiens le club de ma ville alors que pour le rugby j’ai davantage une culture du XV de France. Plus jeune on se retrouvait toujours avec mon père et des amis lors du tournoi, on regardait les matchs ensemble, c’était un super moment. De très bons souvenirs avec Roger Couderc en bande sonore. 

Quel est votre plus beau souvenir de supporter ?

Difficile de n’en choisir qu’un…

La finale de Coupe de France 1983 entre le PSG et le FC Nantes. Le PSG avait gagné 3-2 au terme d’un match exceptionnel. Au niveau émotionnel, c’était vraiment un moment incroyable. J’ai eu la chance d’assister à ce match au Parc.

De manière générale, quel est l’intérêt pour une marque d’investir dans le sport ?

Le sponsoring est à la fois un outil très fort pour développer la notoriété d’une nouvelle marque et également pour travailler la préférence de marque.

Le Tour de France, Roland Garros, la Ligue 1, le TOP 14,… Orange est présent dans les plus grands événements sportifs. Pouvez-vous nous parler plus en détails de ces partenariats ?

Notre territoire de sponsoring majeur est le rugby. Nous sommes partenaires de l’Equipe de France, de la Ligue Nationale de Rugby avec le TOP 14 ainsi que de la plupart des clubs du TOP 14 (12) et de PRO D2 (6). On a un positionnement dans ce sport très affirmé depuis plus de 15 ans. Nous avons ensuite des droits de sponsoring dans le football puisque nous sommes partenaire de tous les clubs de Ligue 1.

Le fait d’avoir le rugby et le football est très complémentaire d’un point de vue des cibles mais aussi du point de vue du maillage géographique. Nos partenariats avec les grands événements que sont le Tour de France et Roland Garros, nous permettent de faire la démonstration de notre savoir-faire technologique.

Pour finir, pour notre nouvelle marque SOSH, on a ciblé les sports de glisse, à savoir le Skateboard, le BMX (pour le bitume), le Kitesurf, le Windsurf, le Surf (pour l’eau), le Freeride et le Snowboard (pour la neige). On a une stratégie sur toute l’année avec des temps forts comme la Sosh Freestyle Cup à Marseille, Le Mondial du Vent à Leucate avec la Sosh Cup ou Le Sosh Truck (Skateboard Tour).

Sosh Freestyle Cup

Quels sont vos objectifs ?

Nous sommes sur des objectifs très clairs, nous travaillons la préférence de marque. On suit cela de très près (depuis 6 ans).  On réalise deux études par an auprès de 2000 personnes. Nous suivons différents indicateurs de préférences de marque. Nous gagnons entre 10 et 20 points de plus par rapport à la population globale sur tous les indicateurs, plus les gens sont intéressés par le sport concerné, plus ils nous préfèrent et nous considèrent. La considération est d’ailleurs très importante puisqu’elle est liée à l’acte d’achat.

Comment vos actions sont-elles perçues par les différents publics ?

Concernant le grand public nous avons, d’une part, nos éléments de mesure et d’autre part, depuis 2011, une vraie stratégie digitale. Nous avons, dès le départ, mis en place une ligne éditoriale claire afin de se faire l’écho des droits acquis auprès de nos partenaires. On a vraiment investi sur le sujet, ce qui fait que nous sommes aujourd’hui un acteur légitime dans le milieu du sport. On a gagné cette légitimité avec « le 12ème homme » pour le football, « Avec le XV » pour le rugby et « Ride Sessions » pour la glisse.  Nous sommes très fiers du million de fans cumulés sur Facebook et près de 100 000 sur Twitter. Cela étant dit plus important que la quantité, c’est clairement la qualité de notre communauté et sa capacité à interagir avec nous qui nous importe et sur ce point nous sommes également très satisfaits.

Toutes nos opérations sont également relayées en com interne, que ce soit dans le sport ou dans le domaine culturel

Pouvez-vous nous parler des projets à venir dans les prochaines semaines/mois ?

On accompagne la reprise des championnats avec la mise en place de nouveaux programmes, notamment sur le rugby. On va par exemple animer notre communauté avec des programmes vidéo avec des partenaires comme Rugbyrama. On prépare également le prochain tournoi des 6 nations, la Coupe du Monde de Rugby même si nous ne sommes pas partenaire de l’événement… On a également des enjeux très forts avec l’application Ligue 1, qui est désormais ouverte à tous les opérateurs, mais les abonnés Orange garderont certains privilèges. L’application L1 donne accès à tous les matchs en direct de Ligue 1 sur votre mobile ou tablette, et donc le match qui compte pour chaque supporter, celui de son équipe

Appli Ligue 1 Orange

Quelle est l’opération de communication sportive qui vous a le plus marqué ?

Cette année j’ai bien aimé la campagne digitale Nivea pour le PSG dans laquelle les fans étaient invités à rejouer leur action favorite #Avousdejouer , le film de présentation était vraiment top et a bien marché avec près de 2M de vidéos vues sur You Tube.

Quelle est votre plus belle réussite ?

La mise en place de la stratégie digitale avec « le 12ème homme », « avec le XV », « Ride Sessions ». J’en suis très fier car c’était un challenge humain,   toute mon équipe a su s’adapter et intégrer cette nouvelle dimension « digitale » dans la stratégie d’activation de notre politique de sponsoring.

Ça nous a également permis de mesurer l’impact très positif qu’avaient nos actions auprès des communautés sportives.

Toute l’équipe de Coté Vestiaire remercie Stéphane TARDIVEL pour cette belle interview. On compte sur vous pour la partager et en faire profiter un maximum de personnes.

Publicités

À propos de Anthony

Love sport, technology and marketing

Publié le 05/09/2014, dans Rencontres, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :