L’Euro 2016, une belle réussite économique pour la France!

uefa-paris

De juin à juillet dernier, la France accueillait l’Euro de football. La qualité de son organisation, la ferveur populaire et le parcours sportif de l’équipe de France ont été au rendez-vous.

 

Activité économique :

L’événement a généré 1,22 milliards d’euros d’activité : 596 millions d’euros générés par l’organisation de l’événement, 625,8 millions d’euros grâce au tourisme.

Emplois :

117 150 mois de travail ont été mobilisés sur l’année, soit 9 762 équivalents temps plein.

Tourisme (seuls les spectateurs étrangers sont pris en compte) :

Durant le mois de compétition, la France a accueilli 613 000 spectateurs étrangers uniques. Venus spécifiquement en France pour l’Euro 2016 pour la plupart, ils ont séjourné en moyenne 8 jours dans notre pays et ont dépensé en moyenne 154 € par jour. Un visiteur étranger sur cinq a profité de son séjour pour faire une étape dans une ou plusieurs villes de France.

Fiscalité :

Les recettes fiscales nettes supplémentaires pour l’Etat sont estimées à 75 millions d’euros, dont 70 millions d’euros de recettes de TVA.

Au-delà des résultats tangibles de cette étude, l’organisation de l’Euro 2016 aura assuré le rayonnement de la France et des villes hôtes, sans compter les retombées à moyen et long terme pour des centaines d’entreprises françaises qui ont participé à l’événement.

Patrick KANNER déclare : « Ces bons résultats ne sont pas le fruit du hasard. Nous avons énergiquement participé à la structuration d’une filière de l’économie du sport, dont la vitalité et l’excellence expliquent en partie les retombées positives de l’Euro d’une part, et laissent entrevoir de nouvelles retombées d’autre part. Cette structuration de la filière économie du sport s’accompagne d’un intense travail de diplomatie sportive pour obtenir l’accueil de grands événements sportifs. Nous devons poursuivre ce travail, et cette étude renforcera encore la qualité des candidatures françaises et des savoir-faire présents sur le territoire. »

 

Thierry BRAILLARD déclare : « A l’image de l’Euro 2016, les grands événements sportifs sont un formidable accélérateur économique et territorial. Ils sont un facteur de progrès social et un vecteur d’excellence environnementale. Ainsi, la candidature de Paris 2024 constituera au-delà d’un événement populaire, un héritage fort pour l’ensemble de nos territoires. La France a prouvé qu’elle est une terre d’accueil »

Advertisements

Publié le 10/01/2017, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :